mardi 28 août 2018

EXLIMES - En mode samples, reprises... (volume chant)

Extraits de l'album
En mode samples, reprises...
Volume chant - Must be love
 
 

Commentaires identiques concernant les deux albums En mode samples, reprises...

D'emblée, il convient de préciser que les titres des 2 albums En mode samples, reprises... (Volume chant, Must be love + Volume rap Les larmes viendront après) n'avaient pas vocation à être diffusé, en intégralité ou en partie, sur internet. Etant donné que je n'ai pas réussi dans le domaine artistique et que j'ai rarement été interviewé, je préfère commenter mon travail artistique pendant que je suis vivant car j'imagine qu'il est encore plus difficile d'accéder aux mass medias quand on est mort...  
 
Ces deux projets utilisent parfois des musiques, parfois des chants, parfois des textes... et donc, comme pour d'autres titres, il est important de pouvoir lire ou connaître mes commentaires afin de savoir qui a fait quoi (dans la mesure du possible) et pour quel motif j'ai pris telle ou telle décision. Il aurait été possible de m'interviewer en audio pour obtenir le même genre de réponses mais cette initiative n'a pas été prise.
 
Lorsque certains de mes titres ont été diffusé sans mon accord et donc sans me verser une rémunération relative à mes droits d'auteur, je me suis dit pourquoi m'emmerder à écrire, à composer, à enregistrer, à mixer... et ne pas travailler à l'ancienne comme quand on possédait peu de moyens.
 
En théorie, si mon travail artistique intéresse des femmes et des hommes dans le futur, est ce que ces deux albums réalisés uniquement pour mon plaisir personnel ne vont pas tomber dans le domaine public comme ce fut le cas pour d'autres artistes qui n'avaient pas demandé la gloire posthume mais des moyens de subsistances ? Ce sont des questions que des juristes, des avocats et des magistrats pourraient se poser. Quand on voit comment certains se fatiguent avec ce que certains morts auraient dit, écrit ou fait plusieurs décennies, siècles ou millénaires avant eux, pourquoi ne pas faciliter la compréhension aux femmes et hommes du futur ? Mais que pourront ils comprendre s'ils n'ont pas les bonnes traductions ou comment comprendre L'Incompréhensible EXLIMES ?

Ces deux albums ont été réalisé de 2013 à 2016 (surtout en 2013).


Commentaires relatifs aux titres de l'album

En mode samples, reprises...

Volume chant - Must be love

Je chante et rap dans les titres ci-dessous. On peut voir que j'ai diffusé, en utilisant mon prénom et mon nom, un "medley" sur YouTube le 28 décembre 2015 de différents titres apparaissant dans cette vidéo mais que le titre La Jacky Chan attitude n'avait rien à faire dans ce Medley. Et oui, je ne prétends pas à la perfection.
 

01 - La loi pénale...
 
Etudier les théories du droit jusqu'au Master (Bac+5) est intéressant mais pendant qu'on se prive pour avoir des diplômes, qu'on ne travaille pas durant le temps qu'on étudie, qu'on ne cotise pas à la retraite, qu'on achète des livres au lieu d'acheter des vêtements ou de se divertir... le monde continue de tourner et d'autres personnes pourraient capitaliser et pourquoi pas envisager d'investir dans l'immobilier afin de fonder une famille...
 
En théorie, selon de nombreux "accords collectifs", avec un Master en droit, on devrait recevoir une bonne rémunération en sortant de la faculté et ceci compenserait ces années d'études ou de privations. Cependant, si la théorie n'est d'aucune utilité parce qu'en pratique, chaque territoire puis chaque fonctionnaire irait de sa petite interprétation des règles, l'étude des théories du droit n'a pas plus d'intérêt que l'étude de la mythologie égyptienne.
 
On nous disait en cours de droit qu'il y avait deux types d'interprétation : l'interprétation exégétique et l'interprétation littérale. Selon moi, l'une n'est pas nécessairement plus simple que l'autre. Si le droit n'est que théorie alors la phrase "La loi pénale est d'interprétation stricte" (voir l'article 111-4 du code pénal publié sur Legifrance), pourrait être interprétée littéralement de manière stricte dans le cadre d'un opéra. Bien évidemment, cela est artistique comme pour les titres "Antisémite", Antisionistes, Blanc comme neige, Le tube de l'été...
 
Concernant l'inspiration, il y avait le début d'une chanson du rappeur (qu'on pourrait qualifier de rappeur "Walt Disney") Busta RHYMES qui m'amusait beaucoup et qui se nomme Wheel of fortune, titre qui commence l'album BACH UN MY B.S. Le début de ce titre reprend la musique de Beethoven (Symphonie numéro 5) qui, au passage, avait été utilisé pour la musique du film Saturday night fever. Mais entendre constamment le mot Bullshit sur cette musique m'amusait.
 
Alors, j'ai décidé de chanter, avec un ton strict, sur cette musique de Beethoven en déclarant que La loi pénale [chant] est d'interprétation stricte [rap] car je n'aime pas le mélange excessif entre les activités artistiques et les activités juridiques comme je n'aime pas perdre du temps avec du "Bullshit juridique". Par rapport à l'introduction, notamment tout ce qui entoure la question des droits d'auteurs, je trouve que c'est très une bonne entrée en matière. Quelle est donc la finalité PROFESSIONNELLE ?



Un extrait de cette chanson a été diffusé sur YouTube le 28 décembre 2015 par Grégory LACOUX, propriétaire de la marque EXLIMES.

Tout d'abord, vous pouvez remarquer que le titre est volontairement mal écrit et que cela s'apparente à de la phonétique. On pourrait penser au verbe saouler. S'il était royaliste, est ce que Rouget de l'Isle souhaitait que le premier couplet et le refrain de sa chanson devienne l'hymne national de la république ? Lui a t-on demandé son avis ? Alors, au lieu de dénoncer cette "récupération" des paroles d'un homme qui ne vivait pas dans l'opulence et qui a connu de nombreuses difficultés matérielles, selon l'histoire officielle, j'ai préféré "prendre" ses paroles à la dérision. Un individu qui ne comprend pas la langue française pourrait croire qu'il s'agit d'une jolie chanson d'amour et bien évidemment, on en revient aux problèmes posées par les traductions.

Pour aller plus loin encore dans la connerie, j'ai choisi une musique soul américaine que je n'ai pas composé (Howard Roberts - Walk Tall). Avec de mauvaises traductions, on pourrait croire n'importe quoi au sujet de ce titre et j'ai perdu beaucoup de temps à tenter de trouver de bonnes traductions. Si la Tour de Babel s'est écroulée, que puis je y faire ? Je m'exprime en langue française, certes de manière imparfaite, mais ces commentaires permettent de comprendre l'état d'esprit de cette chanson.


03 - Must be love

Un extrait de cette chanson a été diffusé sur YouTube le 28 décembre 2015 par Grégory LACOUX, propriétaire de la marque EXLIMES.

Dans cet album, je chante en 3 langues étrangères mais je ne comprends ni l'anglais, ni l'italien, ni le chinois. J'ai déjà assez de difficultés à m'exprimer correctement en langue française pour m'encombrer à étudier des langues étrangères.

Concernant les paroles, elles émanent du titre If I Ever Fall In Love du groupe SHAI que je chantais quand je tentais d'apprendre l'anglais.

Concernant la musique et les quelques chants féminins, cela provient du titre intitulé It must be love de Alton MacLain & Destiny. J'ai donc chanté en mars 2013 par dessus les passages musicaux et le refrain de ce titre. Bien évidemment, si j'avais commercialisé cet album, j'aurai demandé l'accord des producteurs...


04 - Ce soir

Concernant ce titre, j'ai écrit les textes des chants et j'ai inventé le couplet rap (improviser à moitié) le 25 avril 2013. Cependant la musique provient du titre Soul Investigator's Theme  de Nicole Willis & the Soul Investigators Keep (Reachin' up). Au niveau de l'ambiance, ce n'est pas très politique...


05 - Direction Gwada

Un extrait de cette chanson a été diffusé sur YouTube le 28 décembre 2015 par Grégory LACOUX, propriétaire de la marque EXLIMES.

Si j'ai écrit les paroles, la musique quant à elle provient d'un album de Bob Marley (and the wailers). En mars 2013, j'espérais aller en Guadeloupe mais pour diverses raisons, je suis allé à l'Ile de la Réunion. "Connaissez vous la direction ?".


06 - Si je pouvais

La musique provient du titre La Serenissima de l'album The book of secret de l'artiste Loreena McKennitt que j'avais déjà samplé pour le titre Le code (titre dont les paroles sont obsolètes)... J'ai écrit les couplets rap et le refrain chanté. L'enregistrement a eu lien en mars 2013. Il s'agissait d'une chanson d'amour faisait suite à une déception amoureuse, déception liée à mon incapacité à être autonome financièrement. Pourquoi et comment avoir des enfants si on n'est pas capable de s'assumer financièrement et qu'on se demande assez souvent comment on va pouvoir payer les factures le mois prochain ? Est ce une attitude responsable de faire des enfants pour ensuite les abandonner parce qu'on ne parvient pas à leur assurer des moyens de subsistances décents ?

Un extrait de cette chanson a été diffusé sur YouTube le 28 décembre 2015 par Grégory LACOUX, propriétaire de la marque EXLIMES.


07 - Le brouillard se dissipe

La musique provient d'une musique classique composée par Frederic CHOPIN intitulée  Nocturne n°1 si bémol mineur - opus 9. J'ai voulu chanté de manière R&B sur de la musique classique et j'ai écrit les textes en fonction de cette musique. Concernant le texte, à l'époque, j'en étais arrivé à la conclusion, après avoir entendu de nombreuses fois l'arrivée de la fin du monde ou d'une grande partie de ce monde (Nostradamus, religions monothéistes, Paco Rabane, calendrier Maya...) que de toute manière, je ne pouvais rien y changer, surtout avec mes petits moyens minables. Voilà pourquoi le titre est le brouillard se dissipe. Ce titre a été écrit et enregistré le 21 mai 2013.


08 - Pas un Dieu

J'ai encore utilisé une musique de Bob Marley (and the wailers) pour réaliser ce titre que j'ai enregistré en mars 2013. J'ai écrit et chanté un texte dans lequel j'affirme ne pas être un Dieu, tout en étant persuadé que "ce monde est transitoire" car moins l'intelligence règne (notamment au niveau de la science, des infrastructures...), plus il est difficile pour moi de croire que ce monde n'est pas une étape. Je suis en effet agnostique depuis au moins 2013 et donc je ne pouvais pas adhérer à des voix supérieures en 2015...



Un extrait de cette chanson a été diffusé sur YouTube le 28 décembre 2015 par Grégory LACOUX, propriétaire de la marque EXLIMES.

Cette chanson a été enregistré en 2014 ou en 2015 après mon retour de Pékin (Beijing). Souvent quand je me baladais à Pékin, j'entendais la chanson Tian mi mi de Térésa TENG et j'avais acheté un disque de Térésa TENG qui contenait le titre 邓丽君-上 月亮代表我的心 qui en pinyin semble s'écrire Yue liang dai biao wo de xin (pinyin sans accent). Voulant apprendre la langue chinoise, je cherchais à apprendre la prononciation et c'était plus facile avec une chanson lente. Mais j'ai voulu chanter ces paroles sur une musique R&B et j'ai choisi l'instrumental Left & Right  de D'Angelo en y ajoutant quelques sons de synthétiseurs et quelques scratchs. J'ai ajouté un couplet rap que j'ai écrit. Pour entendre la version en entier du titre Wo ai : http://exlimes.blogspot.com/2015/12/wo-ai.html.


10 - Est ce que tu veux me rencontrer ?

Ce titre date de février 2016. J'ai récemment changé le titre pour des raisons personnelles. Je n'ai pas mis d'extrait de ce titre qui contient un sample d'une musique indienne : Dil Laga Liya - Dil Hai Tumhara - Preity Zinta _ Arjun Rampal. Désolé si la référence n'est pas exacte car je ne maitrise pas la langue indienne mais cela provenait d'un vieux film indien.


11 - Si on devait mourir demain (avec Sabah)

La chanson a été enregistré en 2013. Bien évidemment, les textes proviennent de la chanson intitulée Mourir demain avec Pascal Obispo et Natasha St-Pier. Cependant, même si j'aime bien la version originale, je voulais changer le style musical et j'ai utilisé plusieurs samples. Le premier sample qu'on entend dans le titre (et non l'extrait) est Stand by me de Ben E King. Le second sample provient de Baby you are the one de Wynd Chymes. Au refrain, on entend la batterie du titre Blasé Blasé de SNAP ou du titre Funky Drummer de James Brown. Merci à Sabah pour sa participation.


12 - Vivo per lei (avec Sabah)

La chanson a été enregistré en 2013. La musique provient du titre Vivo per lei de Andrea BOCELLI mais Sabah chante dans cette version les paroles du titre Vivre de Hélène SEGARA. J'ai ajouté une batterie au synthétiseur et j'ai chanté en italien, après m'être beaucoup entraîné. Je ne sais pas si un italien ou une italienne comprend ce que je raconte mais j'ai trouvé l'expérience intéressante. Merci à Sabah pour sa participation.
 
 
J'insiste sur le fait que ce projet n'avait pas vocation à être diffusé intégralement ou en partie sur internet pour des questions de droits d'auteurs mais qu'il a été réalisé pour mon plaisir personnel. Puisque la question des droits d'auteurs semble désintéresser, autant préciser ce que j'ai fait et ce que je n'ai pas fait.

Texte modifié le 01/09/2018 
 
 
 
 

Aucun commentaire: