vendredi 31 août 2018

ETHIQUE & RAP (FM)

Lorsque j'ai voulu commercialiser l'album Mes 4 saisons avec mon pseudonyme et ma marque EXLIMES, beaucoup d'associations, d'entreprises et d'administrations avaient besoin d'effectuer des contrats avec une structure. En effet, ces personnes morales, pour des raisons comptables, avaient besoin de communiquer avec une structure.
 
Après avoir étudié plusieurs livres aux éditions IRMA et ignorant si ce projet artistique serait rentable, j'avais pris la décision de créer une association et celle-ci fut reconnu officiellement en octobre 2004. L'objet de cette association était de promouvoir la culture hip hop. Cependant, il faut savoir qu'à l'époque, il était obligatoire d'avoir l'accord d'un propriétaire pour qu'une association possède un siège social et que des locataires ne pouvaient pas, après toutes mes recherches, créer une association sans l'accord d'un propriétaire... Est ce que le droit a évolué afin de permettre aux locataires et aux précaires de s'organiser dans un cadre associatif ?  
 
La création de cette association permettait d'avoir des recettes et d'effectuer des dépenses, par rapport aux concerts par exemple. Elle permettait également d'avoir une boîte postale à LA POSTE. Elle permettait d'avoir un contrat d'assurance pour des concerts ou des ateliers écriture. Une comptabilité assez simple était tenu.
 
C'est moi qui avait choisi le nom de cette association car je voulais donner une autre image du hip hop auprès des personnes morales afin de pouvoir faire des concerts notamment. Cependant, je savais pertinemment à l'époque que le mot éthique avait été employé dans le titre That's My People du groupe NTM, un de mes titres préférés. Et pour l'historique, j'avais bien apprécié le titre ETHIQUE DU RAP du groupe ROOTSNEG qui avait été diffusé sur FR3 ou FRANCE 3 (désolé mais le lien n'est pas vers un site officiel), groupe qui avait participé à la compilation MA 6-T VA CRACK-ER... K-REEN n'a t-elle pas évolué ? Quand on ignore l'histoire de l'art et en particulier l'histoire du rap, il n'est pas facile d'évaluer l'orientation que va prendre une structure.
 
Qu'est ce que l'éthique ? L'éthique du rap ou dans le rap ne peut pas être comparée à l'éthique perçu par le Comité Consultatif National d'Ethique car il s'agit d'approches différentes.
 
Selon la 8ème édition du dictionnaire de l'Académie Française,
"ÉTHIQUE adj. et n. f. XIIIe siècle, comme substantif ; XVIe siècle, comme adjectif. Emprunté, par l'intermédiaire du bas latin ethica, de même sens, du grec êthikos, « qui concerne les mœurs, moral ».I. Adj. Qui a rapport aux conduites humaines et aux valeurs qui les fondent. Les valeurs éthiques. Les préceptes, les jugements éthiques.II.
N. f. 1. Réflexion relative aux conduites humaines et aux valeurs qui les fondent, menée en vue d'établir une doctrine, une science de la morale. Aristote a été un des premiers à traiter des problèmes d'éthique. L'éthique kantienne. L'éthique nietzschéenne. Par méton. Ouvrage traitant de cette matière. Écrire, proposer, publier une éthique. Titres célèbres : Éthique à Nicomaque, d'Aristote (IVe siècle av. J.-C.) ; Éthique, de Spinoza (1677). 2. Ensemble des principes moraux qui s'imposent aux personnes qui exercent une même profession, qui pratiquent une même activité. Éthique professionnelle. L'éthique de la biologie et de la médecine". 
 
Bien évidemment, il y a une part de subjectivité dans cette notion d'éthique et cet aspect est essentiel. Selon moi, intéresser les individus à la vie de la cité, promouvoir la démocratie participative ou directe, tenter de rendre les gens autonomes et responsables... est plus important que l'usage de certaines méthodes scandaleuses, notamment lorsque l'accès aux mass medias ne se fait que par un important capital ou par une actualité choquante. C'est le non-accès aux mass medias qui pousse à certains comportements. Je pense donc qu'il faut parfois choquer l'auditoire pour le faire réagir à moins de vouloir banaliser la "téléréalité"... 
 
Il est évident que je ne suis ni gentil, ni méchant et que je m'adapte aux circonstances. Donc, au départ, l'association participait à la promotion et à la commercialisation de l'album Mes 4 saisons dont certains titres pourraient sembler choquants mais pas autant que certains films, certains reportages, certains chansons... diffusés sur les ondes. Je me suis déjà exprimé à ce sujet sur Le tube de l'été.
 
D'octobre 2005 à décembre 2007, l'association Ethique & Rap a participé à la réalisation de 90 émissions de radio d'une durée d'une heure (avec quelques rediffusions). Cela permettait à des artistes inconnus ou peu connus d'être diffusés sur les ondes d'une radio locale francilienne (IDFM, 98FM) donc cela allait dans le sens de promouvoir la culture hip hop. L'objectif n'était pas de diffuser uniquement des artistes signés par des entreprises multinationales, bien au contraire. Et quand des artistes plus connus étaient diffusés, parfois interviewés, l'objectif n'était pas de mettre les mêmes titres que les autres radios.
 


Voici la liste des émissions diffusées durant cette période :
 
 
De plus, en 2006, on animait un atelier d'écriture pour quelques jeunes de banlieue et on leur apprenait à utiliser des dictionnaires des rimes, à préparer des concerts notamment en prenant en considération des éventuelles difficultés techniques...
 
Cependant, en 2010, lorsque j'ai vu l'ampleur que prenait le titre "Antisémite" que j'avais créé pour pousser les gens à réfléchir, à se documenter, à débattre... j'ai ressenti que ma perception de l'éthique n'était pas vraiment partagée. Moi, je partais du principe que pour lutter efficacement contre l'antisémitisme, il fallait déjà savoir ce que signifiait le mot Juif... J'ai compris que certaines internautes préféraient rester dans le confort des certitudes et des suppositions plutôt que de prendre le chemin difficile de l'incertitude et du questionnement. C'est tellement plus agréable pour certains de ne pas se remettre en question et de rester avec un tas de préjugés surtout quand ignore où peut mener la destruction des artifices et de certaines théories...   
 
Voyant l'échec de mes albums Mes 4 saisons et Dernier sur le rap puis ne souhaitant pas embarrasser les autres membres de l'association avec ma perception très personnelle de l'éthique, j'ai pris la décision de dissoudre cette association dont j'étais le président. Cependant, cette dissolution ne fut officialisée qu'en janvier 2013.    

Aucun commentaire: