jeudi 9 août 2018

ANONYME - INSTANTS ET ETERNITE


Cet album (ou ses extraits), qui comme mes autres albums réalisés avec mon pseudonyme ANONYME, n'avait pas vocation a été publié sur internet. Il contient plusieurs titres assez intimes. Comme je l'indiquais dans l'album intitulé Le Nouveau Diplôme (qui date d'avant l'an 2000 mais qui pourrait être une "nouveauté" pour ceux qui ne me connaissent pas...), "J'ai pas la haine 24h sur 24" et certaines personnes semblent avoir besoin d'être rassurées à ce sujet quand ils ont décidé si rapidement que je constituais un danger...
 
Mes pensées vont à ces personnes qui pensent avoir trouvé la "bonne affaire" en m'utilisant avec le titre "Antisémite" mais que j'utilise désormais pour me faire de la publicité et faire connaître mon histoire, celle qui aboutit à réaliser ce titre tant polémique qui est du "pipi de chat" par rapport à ce que j'ai fait auparavant. Il ne faut pas être susceptible, c'est ce qu'on m'a fait comprendre dans le 93 ou le 95 et les hommes, me disait on, ne pleurent pas... Et pourtant, j'ai traversé des épreuves difficiles et je ne suis pas du genre à raconter ma vie mais puisqu'il faut être "transparent", je vais tenter de l'être.
 
Les titres de cet album ont été réalisé entre 1996 et l'an 2000 et j'ai fait modifié la compilation récemment pour ajouter le titre Ces mots qui était à l'origine dans l'album perso du groupe LES PARIAS, pas celui qu'on a vendu à quelques personnes. J'ai trouvé que le titre Ces mots avait davantage sa place dans ce projet et c'est une décision très récente. C'est la différence entre des projets commercialisés à l'aide des producteurs et des projets sans producteur. 
 
J'ai demandé à un autre rappeur des PARIAS ce qu'il en pensait et ça ne le dérangeait pas. C'est pas comme un disque vendu dans le commerce dont on ne peut pas changer l'édition. Mais nous, on n'avait pas de producteur et j'insiste particulièrement sur ce point. On était autoproduit et on diffusait ce qu'on avait envie de diffuser sans rendre de compte à qui que ce soit. On n'était pas riche mais personne nous demandait de diffuser tel ou tel titre.
 
Et oui, EXLIMES, anciennement ANONYME parlait aussi d'amour.  
 
 
COMMENTAIRES DES TITRES (sans entrer dans les détails)
 
01 - Dors bien
 
La chanson intitulé Dors bien a été écrite et enregistrée en mars ou avril 1998. Je m'en souviens car c'était peu de temps après la perte d'un homme qui avait beaucoup d'importance pour moi et dont la photographie est fortement floutée sur la vidéo. Je ne vais pas vous dire de qui il s'agit mais le deuxième couplet non diffusé permet d'en savoir davantage. Que se passe t-il après la mort ? Pas besoin d'être spirituel pour se poser ce genre de questions car des notaires se posent également ce genre de questions assez souvent...   
 
"Alors... c'est la fin du voyage... on coupe le son et l'image...". Je n'étais pas en manque de rimes pour reprendre quelques mots de Johnny HALLYDAY dans son titre La fin du voyage mais j'ai mon explication. Par contre, si j'ai samplé Céline DION pour composer la musique, c'était uniquement pour la batterie (même si j'apprécie cette artiste).
 
En tous cas, après la disparition de cet homme, j'avais la haine, surtout contre le patronat, et voulais progressivement devenir inspecteur du travail afin de faire respecter le droit du travail car des ouvriers m'avaient dit que le code du travail n'avait pas été respecté au sein de l'entreprise pour laquelle il travaillait puis pour laquelle j'ai travaillé pendant quelques mois. Ca semble minable dans le monde de la starification de vouloir devenir inspecteur du travail ou contrôleur du travail mais tout dépend du parcours et des ambitions.  
 
Peu de temps après ce décès, un professeur de lycée me fit une réflexion en cours sur un truc sans grande importance (je crois que j'avais oublié un livre), j'allais pour la frapper tellement j'avais la haine mais au lieu de cela, j'ai balancé une table et suis sorti de cours. Un homme, ça ne pleure pas mais garder en soi, c'est très difficile... Est ce que ma haine a eu des conséquences dans ma façon d'écrire certains titres inédits par la suite ? Ce n'est pas impossible ! Alors pour tenter de débattre avec un mort, mieux vaut connaître l'historique.  
 
J'ai nommé ce titre Dors bien parce qu'on ignore ce qu'il se passe quand on dort et pourquoi on fait des rêves... Je n'ai pas besoin d'aller voir des tombes en marbre pour ne pas oublier.


02 - Contre vents et marées

Cette chanson d'amour est une fiction qui en surprendrait beaucoup... La musique est la même que celle de Juste une nuit remix. J'ai enregistré ce titre seul mais je voulais faire un duo avec une femme mais cela n'a pas pu se faire.


03 - Juste une nuit

Cette chanson date de fin 1996 ou début 1997 et je l'ai composé entièrement à partir d'un synthétiseur pour une jeune femme que j'aimais.


04 - Un instant sans toi

Cette chanson et cette musique ont été réalisé à partir d'un sample de batterie. Et j'ai chanté et rappé cette chanson pour la même personne que pour le titre Juste une nuit. A l'entente de ce titre, est ce que mes ambitions semblaient démesurées ?


05 - La clé

J'ai composé la musique. Je parlais de mariage mais certains préfèrent parler d'argent...


06 - Juste une nuit remix

J'ai samplé une guitare pour réaliser cette musique.


07 - Cela fait mon bonheur

J'ai chanté et rappé sur un instrumental.


08 - Ces mots

J'ai composé la musique en l'an 2000 (vers mars) puis j'ai rappé et chanté dessus. C'était la fin d'une histoire d'amour avant que l'amour revienne quelques temps plus tard... Je n'ai pas mis le deuxième couplet et pourtant, il est très intéressant car dans la fin du deuxième couplet, je dis "ces mots remplacent mes armes"... Dans la construction de la musique (et son évolution) ainsi que dans le style, ça me fait penser à ce qu'a ensuite fait NAS avec One Mic... même si je ne comprends pas les couplets de son rap.          

Aucun commentaire: